Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Critique Selon Moi
25 octobre 2020

BEABADOOBEE – Fake It Flowers (2020)

Beabadoobee - Fake It Flowers

 

 

 

 

  

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Auteur, compositrice et interprète filipino-britannique, active depuis 2017, de son vrai nom Béatrice Kristi Laus.

 

De quoi parle-t-on ? :

L’anglaise propose un noisy-rock mélodique situé entre grunge et post-punk américain du début des années 90.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

L’album, malgré quelques ballades, incite majoritairement au mouvement.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Derrière l’appétence noisy, se cache un art certain de la mélodie.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Style de rock parfait pour conquérir le grand public.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

La fluidité harmonique et la production de l’ancien batteur des Vaccines, Pete Robertson, accordent à ce rock bouillant son ticket pour la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter (7)

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Beabadoobee, un pseudo qui invite plus à la comptine acidulée qu’à la pratique assidue d’un rock fiévreux. La britannique Béatrice Kristi Laus, détentrice de ce patronyme enfantin, démontre pourtant le contraire avec le rock indépendant jouissif de Fake It Flowers.

Nouvelle sensation annoncée de la presse spécialisée anglo-saxonne, la londonienne confirme, au fil de ce premier opus, ce statut tant espéré de tête de gondole. Il faut dire que les énormes singles Care, Sorry et Worth It, sortis en éclaireurs, avaient déjà sacrément préparé le terrain. Adepte d’un noisy-rock mélodique plutôt en vogue dans les années 90, la native des Philippines maitrise à merveille l’art bouillant du riff. Mais derrière l’incandescence grunge d’un Charlie Brown ou d’un Together, la toute jeune anglaise sait aussi ralentir le tempo et apposer sa voix suave sur les arpèges pop d’Emo Song ou langoureux des ballades Further Away et How Was Your Day?.

A l’instar de ses collègues nord-américaines Frankie Cosmos, Snail Mail et Soccer Mommy, Beabadoobee fait, avec l’excellent Fake It Flowers, souffler un vent de fraîcheur salutaire sur l’échine bien fatiguée de ce bon vieux rock.

 

 

Commentaires
A propos de papasfritas69

papasfritas69







La Critique Sous-Marine

LCSM







Musique de Pub

Musique de pub

Playlist 2024
Newsletter
32 abonnés
Derniers commentaires