Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Critique Selon Moi
13 avril 2020

STRFKR – Future Past Life (2020)

STRFKR - Future Past Life

 

 

 

 

 

 

 

  

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe américain, actif depuis 2007, composé de Joshua Hodges, Shawn Glassford et Keil Corcoran.

 

De quoi parle-t-on ? :

La synthpop eighties de Being No One, Going Nowhere n’était finalement qu’une parenthèse, le groupe revient à la pop psychédélique et bancale de ses premiers albums.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Une seconde partie d’album plutôt axée sur la langueur et une première, plus entrainante, qui incite au mieux à battre la mesure.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

L’esprit mélodique est certes toujours présent, mais il est noyé dans des boucles musicales parfois dissonantes.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Le public conquis par la synthpop mainstream du précédent opus aura du mal à comprendre cette approche musicale beaucoup plus étrange.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Malgré les effets psychédéliques, l’electropop, style musical hautement compressible, demeure l’écrin principal de cet ensemble.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter (8)

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Après les intonations solaires et dansantes de l’album Being No One, Going Nowhere, les américains de STRFKR reviennent avec l’electropop bancale de Future Past Life.

Le single Budapest, interprété avec le combo du Missouri les Shy Boys, sera donc cette fois-ci le seul capable d’atteindre le dancefloor. Avec un fond synthétique lancinant qui donne l’impression que tout sonne toujours un peu faux, le trio emmené par Joshua Hodges propose une vision alternative de l’electropop. Sur les entraînants Dear Stranger, Never The Same et Deep Dream, les originaires de Portland retrouvent la petite touche musicale psychédélique et baroque qu’ils avaient délaissé après l’excellent Miracle Mile. Cette approche originale, teintée parfois de folk-music, s’inscrit également dans les arpèges langoureux des sublimes Second Hand, Better Together, Palm Reader et Cold Comfort.

Après avoir sorti leurs costumes à paillettes et montré au grand public qu’ils pouvaient aussi le faire danser, les STRFKR reviennent à ce qu’ils savent faire de mieux, la pop fantasque et lumineuse de ce brillant Future Past Life.

 

 

Commentaires
A propos de papasfritas69

papasfritas69







La Critique Sous-Marine

LCSM







Musique de Pub

Musique de pub

Playlist 2024
Newsletter
32 abonnés
Derniers commentaires