Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Critique Selon Moi
18 juin 2023

THE BOO RADLEYS – Eight (2023)

The Boo Radleys - Eight

 

 

 

  

 

 

 

 

 

Après l’honnête mais dispensable Keep On With Falling, les Boo Radleys enfoncent le clou de leur reformation avec la pop lumineuse de Eight.

Les arpèges bruitistes du shoegazing et la pop étaient les deux mamelles musicales des Britanniques à leur apogée, c’est par cette dernière que le combo de Wallasey tente aujourd’hui de confirmer sa résurrection. Sans réellement effleurer l’aura mythique de ce grandissime album, Seeker et The Unconscious reprennent d’emblée les codes un brin naïfs et cuivrés du fabuleux Wake Up!. Le rock addictif de Hollow revient à un schéma britpop beaucoup plus classique. Le chant de Sice se fait plus soul sur Skeleton Woman, et rayonne plus loin sur d’autres moments de grâce, la pop de Way I Am, la langueur de Swift’s Requiem et le rock tonitruant de How Was I To Know. L’homogénéité et l’esthétisme harmonique sans faille de ce huitième opus démontrent finalement que le trio Anglais aura dans sa seconde partie de carrière encore quelques belles cartes à jouer.

Si le bien fondé du retour des Boo Radleys pouvait poser question, les notes solaires de Eight apportent une réponse brillante et se chargent de balayer au moins pour quelques temps cette déplaisante interrogation.

(7,5)

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe Anglais, actif dans un premier temps de 1988 à 1999, puis reformé depuis 2021. Le leader et songwriter d’origine, Martin Carr, ne fait plus partie de l’aventure. Le combo a été relancé par les deux autres membres originels, Tim Brown et Simon « Sice » Rowbottom, accompagnés du batteur Rob Cieka.

 

De quoi parle-t-on ? :

Les Anglais reviennent à la part pop de leur répertoire, celle explorée à l’époque du sublime Wake Up!.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je danse

Quelques envolées rythmiques, mais un ensemble finalement plutôt downtempo.

 

Accessibilité :

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Lorsqu’ils abordent leur versant pop, les Boo Radleys deviennent alors des maitres dans l’art de la mélodie.

 

Audience :

-          J’ai du succès avec mes goûts musicaux

-          Peut-être écouté sans déranger personne

-          Tout le monde s’enfuit lorsque je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

La fanbase du combo a dû avec le temps fondre comme neige au soleil, mais ces nouvelles mélodies pourraient aisément reconquérir quelques ouailles égarées.

 

 

Commentaires
A propos de papasfritas69

papasfritas69







La Critique Sous-Marine

LCSM







Musique de Pub

Musique de pub

Playlist 2024
Newsletter
32 abonnés
Derniers commentaires