Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Critique Selon Moi
26 janvier 2020

NICOLAS GODIN – Concrete And Glass (2020)

Nicolas Godin - Concrete And Glass

 

 

 

 

 

  

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Auteur, compositeur et interprète français, actif depuis 1995, par ailleurs membre avec Jean-Benoît Dunckel de l’un des duos historiques de la french touch, Air.

 

De quoi parle-t-on ? :

Le versaillais inscrit sa musique électronique dans les pas synthétiques langoureux et aériens du duo Air.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Tout ici se fait dans la langueur, ce nouvel opus est parfait pour l’ambiance cotonneuse et planante des chillout.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

A l’instar du duo Air, Nicolas Godin est un expert dans la maitrise des harmonies.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Ensemble très mélodique mais sans réel tube fédérateur pour accrocher le grand public. 

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Electropop éthérée et langoureuse plutôt adaptée au moule de la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter (7)

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Défait pour l’instant de l’autre moitié des mythiques Air, Jean-Benoît Dunckel, Nicolas Godin sort son deuxième album en solo, l’aérien et synthétique Concrete And Glass.

Plus en ligne aujourd’hui avec le travail qu’il réalise habituellement avec le duo hexagonal que sur son premier exercice, l’atypique Contrepoint, le versaillais décline sa musique électronique dans une ambiance langoureuse et feutrée. Comme il est de bon aloi dans ce monde principalement instrumental, le français s’entoure de quelques invités pour la partie vocale, la chanteuse russe Kate NV sur la ballade Back To Your Heart, la diva américaine Kadhja Bonet sur le sublime We Forgot Love, ou encore Alexis Taylor, par ailleurs leader du combo londonien Hot Chip, sur le paradisiaque Catch Yourself Falling. Mais c’est finalement lorsqu’il est seul et sans artifices que Nicolas Godin donne le meilleur de lui-même, sur les deux extrémités de cet opus par exemple, l’entame éponyme Concrete And Glass et le bien nommé final Cité Radieuse.

Alors que nous ne savons pas quand le duo Air s’extirpera de son sommeil, Nicolas Godin offre avec la dreampop de Concrete And Glass un avant-gout lumineux de ce que l’on pourrait entendre à son réveil.  

 

 

Commentaires
A propos de papasfritas69

papasfritas69







La Critique Sous-Marine

LCSM







Musique de Pub

Musique de pub

Playlist 2024
Newsletter
32 abonnés
Derniers commentaires