Fontaines DC - A Hero's Death

 

 

 

 

 

 

  

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe irlandais, actif depuis 2016, composé de Grian Chatten, Conor Deegan III, Carlos O'Connell, Conor Curley et Tom Coll.

 

De quoi parle-t-on ? :

Le combo partage aujourd’hui son esprit punk avec un rock plus assagi, qui emprunte parfois le sillon tracé autrefois par le fantasque britannique Mark E. Smith et ses légendaires The Fall.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

L’album contient encore quelques brulots, mais fait aussi la part belle à la langueur.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Le groupe ajoute aujourd’hui une dose conséquente de musicalité dans ses compositions.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Le style rock plus mélodieux et plus assagi va toucher un plus large public.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Même si le tempo est plus apaisé, le rock « classique », qui se joue aisément des affres de la compression, demeure le leitmotiv de ce nouvel opus.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine (9)

 

Avec le gigantesque A Hero’s Death, le combo irlandais Fontaines D.C. confirme, un an à peine après son premier essai, qu’il a tout d’un très grand.

Moins de brutalité, plus de musicalité, voici comment l’on pourrait résumer sommairement le second opus des dublinois. Derrière une intensité rock toujours palpable, le quintette lève aujourd’hui nettement le pied, pour preuve le rythme posé de l’entame, I Don’t Belong. Les amateurs des harmonies les plus abruptes du fantastique Dogrel retrouveront sur les incandescents Televised Mind, A Lucid Dream, A Hero’s Death ou Living In America, de quoi satisfaire leur quête de férocité, mais la tendance avouée et assumée de ce nouvel album est clairement l’apaisement. Pour affirmer ce besoin naissant de sagesse, le spoken word martial de Grian Chatten se fait plus chantant et les mélodies des Fontaines D.C. deviennent plus langoureuses sur les ballades You Said, Oh Such A Spring, Sunny et le sublime No.      

Après Dogrel, l’on se doutait bien que les Fontaines D.C. étaient taillés pour sortir rapidement du champ restrictif du punk-rock, mais encore fallait-il le valider… c’est aujourd’hui chose faite avec A Hero’s Death, tout simplement nouveau chef-d’œuvre du rock contemporain.