Jack Penate - After You

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Auteur, compositeur et interprète anglais, actif depuis 2005.

 

De quoi parle-t-on ? :

Pop mélodique à tendance synthétique, moins enlevée que sur les deux premiers essais du britannique.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Ces nouvelles compositions sont globalement plus lentes que celles des deux premiers opus du britannique.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Les mélodies de ce nouvel album conservent la fluidité musicale entrevue sur les deux premiers opus de Jack Peñate.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Style très pop et musicalement plutôt attrayant pour le grand public.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

La tendance synthétique céleste se fond bien dans le moule de la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter (8)

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Porté à la fin des années 2000 par la grande réussite de ses deux premiers opus, Matinée et Everything Is New, il semblait alors que le britannique Jack Peñate s’apprêtait à rejoindre le firmament de la pop. Mais après une longue décennie d’inactivité discographique, le londonien a finalement doucement glissé dans le calvaire des oubliettes.

La sortie de ce nouveau After You crée donc la surprise et provoque de prime abord un certain détachement, évidemment dû à cette interminable disparition. Toujours orfèvre de la pop, le divin vocaliste renait de ses cendres dans une version plus mélancolique. Si l’on excepte les boucles synthétiques orientales du sautillant Round And Round et la drum’n’bass de Murder, tout ici s’accomplit dans la douceur mélodique. Les notes enchantées des langoureux Prayer, Loaded Gun, Cipralex et autre Let Me Believe, rappellent à quel point la pop du génie anglais est grande.

Le temps de l’échevelé Matinée est donc révolu, Jack Peñate privilégie maintenant la profondeur et le spleen electropop aux dépens de l’urgence rock. Malgré cette très longue absence, le britannique, toujours pétri de talent, relance aujourd’hui sa carrière comme si de rien n’était.