Julien Doré - &

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Auteur, compositeur et interprète français actif depuis 2007.

 

De quoi parle-t-on ? :

Il n’y a guère d’évolution entre Love et ce nouvel opus, Julien Doré peaufine un peu plus ses compétences dans l’electropop éthérée.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Beaucoup de ballades et de la synthpop mid-tempo, tout juste de quoi battre la mesure.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Tous les titres de cet album peuvent potentiellement devenir des singles. 

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Julien Doré est déjà un « gros » vendeur de disques en France et n’en doutons pas, ce nouvel opus sera vraisemblablement un carton.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Pop aseptisée et suave bien adaptée au format compressé.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Julien Doré deviendrait-il tout doucettement l’artiste le plus influent de la chanson française? Ce titre honorifique, détenu jusque là sans partage par le caladois Benjamin Biolay, sera certainement remis en jeu suite à la sortie de ce nouvel opus.

Il faut dire qu’il en a fait du chemin le petit Julien depuis ce soir de juin 2007 où il remporta les suffrages du public dans le télé-crochet Nouvelle Star. Repoussant Les Limites du carcan imposé par l’émission de M6 sur son premier album Ersatz, il se métamorphose en dandy de la pop dans la Baie Des Anges sur l’excellent Bichon, puis rencontre définitivement l’amour du public lors d’un voyage Paris-Seychelles sur son meilleur opus à ce jour, Love.      

& se devait donc de confirmer cette belle progression et être au minimum au diapason des ses illustres prédécesseurs. Pour nous mettre en condition et prolonger notre été, l’alésien décide de nous faire voyager en ballade haut de gamme dans le sud de la Corse, plus précisément sur les magnifiques plages de Porto-Vecchio. Coco Câline est une bluette synthpop pour amoureux transis qui nous entraine encore vers le bord de la mer. Le ton s’obscurcit sur Amour & Silence, sublime mélodie au piano en hommage à un être cher malheureusement disparu. Le Lac, single imparable, est aujourd’hui indissociable de l’un de nos plus grands fantasmes de jeunesse, Pamela Anderson. Sur l’enjoué Corail, Julien Doré partage le chant avec Juliette Armanet, nouvelle espoir de la scène hexagonale déjà remarquée lors de la sortie du single L’Amour En Solitaire. & nous comble ainsi jusqu’à ses dernières notes, le gardois pose sa voix, certes un tantinet monocorde, sur des arpèges à la langueur admirable (Mon Echo, Magnolia, De Mes Sombres Archives) ou sur des nappes synthétiques aériennes (Moonlight Serenade, Eden, Beyrouth Plage).  

Pari réussi pour Julien Doré. Sa pop ciselée et mélancolique fait une nouvelle fois mouche, sa poésie amoureuse et torturée nous touche en plein cœur & son aura resplendissante ne cesse de l’élever au rang d’artiste incontournable de la chanson française…