Kurt Vile - Back To Moon Beach

 

 

 

 

 

 

 

  

 

De retour un an à peine après la sortie de l’excellent Watch My Moves, Kurt Vile rayonne à nouveau avec la folk-pop mélancolique de Back To Moon Beach.

Alchimiste des notes, le transfuge des War On Drugs n’a pas son pareil pour transformer ses quelques petits arrangements en or harmonique. La pop pour piano et guitare du céleste Another Good Year For The Roses accompagne d’emblée la voix de crooneur suave de l’Américain. Dans cette belle continuité musicale, le tempo baisse d’un ton sur le langoureux Touched Somethin et sur l’éponyme Back To Moon Beach. Un gimmick groovy lance ensuite la pop radieuse et addictive de Like A Wounded Bird Trying To Fly. Sur la seconde partie de ce dixième album studio, hormis sur le spleen de l’apathique Blues Come For Some, plus rien ne vient troubler les intentions solaires du natif de Philadelphie sur l’hommage au regretté californien Tom Petty, sur l’enlevé Must Be Santa, sur Passenger Side et sur la jangle pop de Cool Water.

Depuis qu’il a quitté son collègue Adam Granduciel en 2009, Kurt Vile mène une carrière en solo exemplaire. L’angélique Back To Moon Beach s’inscrit sans encombre dans ce cheminement mélodique lumineux.

(8)

 

De qui parle-t-on ? :

Chanteur et musicien américain, actif depuis 2003, membre autrefois des excellents The War On Drugs.

 

De quoi parle-t-on ? :

Folk-rock tout à la fois mélancolique et solaire, très proche des précédentes réalisations de l’Américain.  

 

Rythme :

-          Je me suis endormi

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je danse

Une ambiance mélancolique, mais dans un rythme qui permet aisément de battre la mesure.

 

Accessibilité :

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

La fluidité mélodique est au cœur de la construction harmonique de l’Américain.

 

Audience :

-          J’ai du succès avec mes goûts musicaux

-          Peut-être écouté sans déranger personne

-          Tout le monde s’enfuit lorsque je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

Un style un tantinet antédiluvien, mais dans une approche harmonique qui capte aisément l’attention de l’auditeur.