Animal Collective - Isn't It Now

 

 

 

 

 

 

  

 

 

Les Américains d’Animal Collective poursuivent leurs efforts de normalisation pop avec les notes sans surprise d’Isn’t It Now?.

L’analyse d’un nouvel opus du combo du Maryland est une tâche qui par le passé s’est souvent avérée ardue. Ce douzième album studio pourtant ne souffre pas de ce genre de difficulté. La pop monocorde de la triplette d’entame, Soul Capturer, Genies Open et Broke Zodiac, n’offre malheureusement que trop peu de variété harmonique. Il faut attendre le rock un brin mystique du long Magicians From Baltimore pour enfin sortir de cette désarmante routine. L’on espérait des éruptions volcaniques et de fascinantes expériences sur les vingt-deux minutes de Defeat, mais il n’en est rien, la langueur et la monotonie sont finalement les seules choses que l’on retiendra. La pop de Gem & I relance ensuite un semblant d’entrain sans toutefois rallumer la mèche de la folie psychédélique. Les variations vocales d’Avey Tare et de Panda Bear sur le dépouillé Kings Walk permettent heureusement de conclure ce mitigé exercice sur une bonne note.

Si le rendu d’ensemble d’Isn’t It Now? demeure en définitive assez agréable, il faut néanmoins reconnaître que les Animal Collective sont ici très loin du sommet de leur inspiration.

(6)

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe américain, actif depuis 2000, composé de David Portner (Avey Tare), Brian Weitz (Geologist), Josh Dibb (Deakin) et Noah Lennox (Panda bear).

 

De quoi parle-t-on ? :

Le combo accentue le virage pop qu’il a pris il y a quelques années sur l’album Painting With.  

 

Rythme :

-          Je me suis endormi

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je danse

Derrière l’ambiance mélancolique, un entrain pop qui invite parfois à battre la mesure.

 

Accessibilité :

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Mélodies certes plus accessibles, mais encore à analyser sur le long terme.

 

Audience :

-          J’ai du succès avec mes goûts musicaux

-          Peut-être écouté sans déranger personne

-          Tout le monde s’enfuit lorsque je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

De plus en plus pop, mais tout de même pas encore au point de devenir les chouchous du grand public.