PJ Harvey - I Inside The Old Year Dying

 

 

 

 

 

 

  

 

 

Les nouveaux albums de la grande PJ Harvey se font décidément de plus en plus rares. Il aura fallu attendre sept longues années avant de voir poindre cet I Inside The Old Year Dying, record dans le parcours musical de la diva britannique… Dans ce laps de temps, la native de Bridport a bien sûr réédité toute sa discographie en version démo ou participé à quelques bandes originales de films et de séries, mais finalement peu de réelles nouveautés à se mettre sous la dent.

Autant dire qu’après l’intensité rock de The Hope Six Demolition Project, les notes de ce dixième opus studio était attendues avec une certaine appréhension. Constatons en premier lieu qu’il sera encore une fois difficile de reprocher à la prêtresse du Dorset son manque d’originalité. D’un exercice à l’autre, l’anglaise se fait toujours fort de proposer un contenu harmonique différent. La folk-music mélancolique, voire désespérée imprègne aujourd’hui les arpèges des langoureux Prayer At The Gate, Autumn Term, Seem Am I ou autre I Inside The Old I Dying. La voix entêtante de la belle demeure évidemment le point central de cette douzaine de mélodies et envoute encore la pop de l’éponyme I Inside The Old Year Dying et du single A Child’s Question, August.

A l’instar de l’époque du sublime White Chalk, PJ Harvey effleure du doigt la grâce et la sérénité le temps des volutes célestes du très bon I Inside The Old Year Dying.

(7,5)

 

De qui parle-t-on ? :

Auteure, compositrice et interprète Anglaise, active depuis 1991.

 

De quoi parle-t-on ? :

Cette fois-ci, la Britannique demeure dans les ambiances folks de la période White Chalk.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je danse

La lenteur est le tempo prédominant de ce nouvel opus.

 

Accessibilité :

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Style dépouillé et très mélodique, embelli par le chant angélique de l’Anglaise.

 

Audience :

-          J’ai du succès avec mes goûts musicaux

-          Peut-être écouté sans déranger personne

-          Tout le monde s’enfuit lorsque je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

La Britannique a certes de nombreux suiveurs, mais le style musical apathique et intemporel ne devrait pas conquérir de nouveaux adeptes.