Ezra Furman - All Of Us Flames

 

 

 

  

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Chanteur(se) et musicien(ne) américain(e) transgenre, actif(ve) depuis 2012, accompagné(e) des musiciens Sam Durkes, Jorgen Jorgensen, Ben Joseph et Tim Sandusky.

 

De quoi parle-t-on ? :

Après le punk-rock de Twelve Nudes, Ezra Furman revient à un pop-rock plus classique, plutôt ancré dans l’Amérique des années 70 et 80.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Le downtempo est le rythme le plus élevé de cet opus.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

La puissance mélodique capte instantanément l’oreille de l’auditeur.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Un style musical qui devrait faire des ravages de l’autre côté de l’Atlantique.  

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé

Pop-rock certes grandiose mais au format plutôt adapté pour résister à la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine (9)

 

Après avoir exploré la fureur du punk-rock sur le fascinant Twelve Nudes, Ezra Furman célèbre la grandeur pop-rock sur le sublime All Of Us Flames.

Composer les bandes originales des saisons 1 et 2 de la série Sex Education paraissait une évidence pour cette artiste bisexuelle qui vient tout juste de faire son coming out transgenre. La comparaison avec son compatriote Michael Hadreas, alias Perfume Genius, est évidemment incontournable. Les deux américains partagent indubitablement ce goût pour l’ambiguïté des genres et pour la magnificence harmonique. L’americana cher au légendaire Bruce Springsteen irradie d’emblée le rock downtempo de Train Comes Through. Le jeu de Throne invite ensuite plutôt à regarder en direction du glam-rock seventies du regretté Lou Reed. La native de l’Illinois promène ainsi son mantra mélodique sur les cimes du pop-rock d’outre-Atlantique. La gravité extraordinaire de son chant confine au génie les notes lumineuses des bouillants Forever In Sunset et Lilac And Black, ou des plus calmes Book Of Our Names et Point Me Toward The Real. Enfin pour l’anecdote, il n’est pas surprenant que la chicagoane ait symboliquement choisi le personnage d’Allison « la détraquée », qui dans ce film culte cachait derrière sa chrysalide un magnifique papillon, pour le titre du langoureux Ally Sheedy In The Breakfast Club.

Le charme destructeur d’All Of Us Flames toque indéniablement à la porte des chefs-d’œuvre. Avec ce sixième opus en solo, Ezra Furman confirme brillamment son rôle de mentor sur la scène rock américaine.