Fontaines DC - Skinty Fia

 

 

 

 

  

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe Irlandais, actif depuis 2016, composé de Grian Chatten, Conor Deegan III, Carlos O'Connell, Conor Curley et Tom Coll.

 

De quoi parle-t-on ? :

Post-punk downtempo qui délaisse aujourd’hui la part bruitiste des Dublinois.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Le post-punk du combo tourne aujourd’hui au ralenti.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

L’album est une suite de standards rock qui mettront en transe le public lors des concerts.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Si le style n’est pas des plus mainstream, cet album devrait à minima fédérer les nombreux amateurs de rock.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Rock à l’essence mélodique exceptionnelle qui a peut faire des tourments de la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en boucle sur ma platine (10)

 

Les Fontaines D.C. seraient-ils en passe de devenir le plus grand groupe de rock de la planète ? Le monumental Skinty Fia semble en tout cas indiquer que les Irlandais sont tout proche d’atteindre ce graal.

Les Dublinois gomment leurs aspérités braillardes et laissent apparaître une essence harmonique classieuse et fascinante. Le post-punk apaisé du sublime et vibrant In ár gCroíthe Go Deo donne d’emblée les clés de ce troisième opus. Les vocalises puissantes et rauques de Grian Chatten qui aujourd’hui chantent plus qu’elles ne déclament, un attachement poignant aux racines gaéliques, et un groove downtempo qui colle à la peau dès les premières écoutes. Le combo aligne ainsi les standards rock, Big Shot, How Cold Love Is, et le fantastique et addictif Jackie Down The Line. Le quintette, féru de poésie et de belle littérature, rend hommage au poète irlandais James Joyce sur la ballade Bloomsday. Le folk mélancolique de l’Eire raisonne ensuite sur The Couple Across The Way. L’album prend enfin une tournure plus rock sur l’éponyme et hypnotique Skinty Fia ou sur le bruitiste Nabokov.

Trois albums, trois chefs-d’œuvre, l’immense Skinty Fia ne fait que confirmer la mainmise des Fontaines D.C. sur le monde du rock.