Broadcast - Maida Vale Sessions

 

 

 

 

 

  

 

 

 

Écouter les Britanniques de Broadcast est un exercice difficile qui revient aujourd’hui à rouvrir les plaies provoquées par le décès subit de la divine Trish Keenan un triste jour de janvier 2011. Mais passer sous silence cet album de sessions enregistrées par l’incontournable BBC entre 1996 et 2003 serait pour moi un crève-cœur encore plus grand.

Associé à la sortie simultanée de deux autres albums de raretés, Microtronics et Mother Is The Milky Way, Maida Vale Sessions se concentre principalement sur les prestations scéniques immortalisées dans le cadre de l’émission du légendaire et regretté John Peel. The Noise Made By People et Haha Sound, les deux premiers opus de la formation de Birmingham, sont majoritairement représentés. Mais plus que le choix des morceaux, l’émotion de réentendre la voix cristalline de la sublime Trish Keenan est l’intérêt central de cette réédition. L’anglaise magnifie de la première jusqu’à la dernière note cette pop cinématographique, croisement idéal des harmonies du compositeur John Barry et de la britpop de la fin du siècle dernier. Ce genre d’exercice serait indigne s’il ne contenait pas quelques raretés, ici l’intersidéral Forget Every Time et la fabuleuse reprise de Sixty Forty, titre de l’allemande Nico, égérie en d’autres temps d’Andy Warhol et du Velvet Underground.

La disparition de Trish Keenan mettra évidemment fin à cette manière si particulière d’entrevoir la pop. Les Broadcast laisseront derrière eux d’innombrables regrets et trois albums officiels que Maida Vale Sessions nous invite aujourd’hui à redécouvrir.

(9)