Jose Gonzales - Local Valley

 

 

 

  

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Chanteur et musicien suédois, d’origine argentine, actif depuis 2003. Il est par ailleurs le co-fondateur et un membre encore actif du combo suédois Junip.

 

De quoi parle-t-on ? :

Folk-music mélodieuse et minimaliste très imprégnée par l’influence laissée dans les sixties par les Américains de Simon & Garfunkel.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Sur la seconde partie de l’album, le groove gagne du terrain et invite souvent à battre la mesure.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Tout ici est savamment pensé pour flatter le plaisir de l’oreille.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Ce nouvel opus contient quelques ingrédients fédérateurs, la beauté harmonique, le groove, l’entrain des sonorités africaines et la reprise du tube de Junip, Line Of Fire.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé

La pureté cristalline de ces harmonies perdra son essence dans le moule de la compression.  

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter (8)

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Les légendaires Simon & Garfunkel se seraient-ils retirés du côté de la froide Scandinavie ? Après la folk-pop enchantée des norvégiens de Kings Of Convenience, le suédois José González confirme à son tour, avec le gracile Local Valley, son affection pour le répertoire divin et antédiluvien du duo américain.

Le natif de Göteborg suit depuis quelques années déjà un précepte musical qui exprime le maximum en utilisant le minimum. Simplement accompagné de sa guitare, le soliste rappelle ses lointaines origines argentines avec l’interprétation en espagnol du langoureux El Invento. La voix céleste du crooner scandinave se fond dans l’ambiance austère et minimaliste des sublimes Visions et The Void, instille le groove sur l’addictif Head On, ou importe la chaleur africaine sur les entrainants Valle Local et Tjomme… pourtant chanté en suédois. Sur la fin de l’album, José González propose une version acoustique de Line Of Fire, tube imparable de Junip, autre projet en sommeil depuis presqu’une décennie qu’il partage avec le claviériste Tobias Winterkom.

Le pouvoir d’attraction de José González ne se dément pas sur ce magnifique Local Valley. Ce quatrième opus, à l’instar de ses prédécesseurs, est un hymne dédié à la gloire de la folk-music.