The White Stripes

 

 

 

 

The White Stripes - The White Stripes Greatest Hits

  

 

 

 

 

 

 

 

Si l’immense talent de Jack White est actuellement toujours au sommet du firmament rock, pour preuve le dernier album des Raconteurs, Help Us Stranger, n’oublions pas que pendant une dizaine d’années, avec les White Stripes, l’américain a grandement redoré l’image du sulfureux garage-rock.     

Avec vingt-six morceaux excellemment choisis, le natif de Detroit fait revivre ce plaisir brulant de rock tranchant comme une lame de rasoir sur un Greatest Hits tout bonnement indispensable. Tout est là, le son lo-fi des premiers enregistrements, le garage-rock crasseux de Fell In Love With A Girl, le blues-rock incandescent de Hello Operator ou de The Hardest Button To Button, la langueur folk de We Are Going To Be Friends ou de Jolene, le rock épique de Conquest, la country d’Hotel Yorba et bien sûr l’incontournable Seven Nation Army. Pour prouver que les White Stripes ne renient rien, du premier opus éponyme jusqu’à Icky Thump, en passant par les deux monstres sacrés que sont White Blood Cells et Elephant, aucun album des ex-époux White n’est ici oublié.

The White Stripes - The White Stripes Greatest Hits2

  

 

 

 

 

 

 

Si Jack White a sans conteste vampirisé le génie créatif du duo, il ne faut surtout pas minimiser le rôle de son alter ego féminin. Les percussions divines de Meg White ont clairement participé à forger la légende sonore du combo du Michigan. Les assauts harmoniques répétés des White Stripes ont aussi déblayé la voie du garage-rock à d’autres formations mixtes, excellentes pour certaines, les Kills de l’américaine Alison Mosshart, les Yeah Yeah Yeahs de la turbulente Karen O ou encore les Reavonettes de la sublime danoise Sharin Foo.

Jack White continue aujourd’hui en solo ou avec d’autres sa route vers la gloire, Meg quant à elle a disparu en même temps que la dissolution du groupe, mais quel que soit le destin de chacun, rappelons-nous qu’il fut un temps où les White Stripes étaient ce que le rock proposait de meilleur…