Kevin Morby - Sundowner

 

 

  

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Auteur, compositeur et interprète américain, actif depuis 2008, membre par ailleurs des obscurs combos new-yorkais The Babies et Woods.

 

De quoi parle-t-on ? :

Dans la continuité harmonique du sublime Oh My God, l’américain étale sa mélancolie dans l’écrin langoureux du folk-rock.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Quelques moments pour battre la mesure, mais un rythme d’ensemble plutôt lent.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Les mélodies assez « simplistes » ont une accroche quasi immédiate.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

La mélancolie et la grande lenteur ne sont pas génératrices de grand succès populaire.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Folk-rock épuré et monocorde qui ne devrait pas trop souffrir des affres de la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter (8)

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Après le divin Oh My God, l’américain Kevin Morby confirme ses bonnes dispositions du moment avec le folk-rock lumineux de son déjà sixième opus, Sundowner.

Avec l’amalgame du spleen, de la lenteur et du dénuement musical, le natif de Lubbock réalise une nouvelle fois des merveilles. La guitare suave de Valley nous transporte d’emblée dans les grands espaces folks. Le petit gimmick vocal de l’américain rend le country-rock de Brother, Sister très attachant. Après le très classique et éponyme Sundowner, viennent les instants forts de ce nouvel album avec les « deux vies » langoureuses du sublime Campfire et surtout le rock lancinant du vindicatif Wander. Rien n’est décidément à jeter dans ce nouvel opus, le chant de crooner nonchalant du texan, reconnaissable entre mille, irradie ce brillant exercice jusqu’au dernier de ses accords.

Chantre du revival folk-rock à l’instar de son compatriote Kurt Vile ou du canadien Mac DeMarco, Kevin Morby, derrière l’écran de fumée intimiste et mélancolique de Sundowner, nous habitue mine de rien aux très hautes altitudes harmoniques.