Khruangbin - Mordechai

 

 

 

 

  

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe américain, actif depuis 2004, composé de la bassiste et chanteuse Laura Lee et des musiciens Mark Speer et Donald Johnson.

 

De quoi parle-t-on ? :

Alliance groovy de pop-rock et de sonorités venant d’un peu partout sur la planète.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Le rythme n’est jamais très élevé, mais il est difficile de résister au groove de Time (You And I), de Pelota ou de So We Won’t Forget.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Ce propos musical « simpliste » n’a qu’un seul but, faire voyager et divertir l’auditeur.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Style musical parfait pour accompagner l’ambiance torride de l’été.  

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Mélodies éthérées et chaudes qui rayonnent aussi dans l’étroitesse de la compression.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter (8)   

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Rien aujourd’hui ne symbolise mieux la chaleur et la moiteur de l’été que Mordechai, nouvel opus des américains de Khruangbin.

Rythmes tropicaux, pop solaire et farniente, voici le programme estival proposé par le trio texan. Après la langueur funk de First Class, le groove se déchaine avec le disco de Time (You And I). Le combo n’avait jusque-là réalisé que des albums instrumentaux, la bassiste Laura Lee prend aujourd’hui son courage à deux mains et appose son chant suave sur la plupart de ces nouvelles mélodies. Les effluves caraïbéennes de Connaissais De Face enflamment l’atmosphère avant que l’écrasante canicule n’altère toutes velléités de mouvement sur la ballade Father Bird, Mother Bird. Les originaires de Houston explorent dans la foulée les sonorités asiatiques sur If There Is No Question et latinos sur le caliente Pelota. Mordechai est ainsi une invitation au voyage et à la découverte qui se ponctue en beauté avec le single So We Won’t Forget et le blues céleste de Shida.

Avec le lumineux Mordechai, il semblerait que les Khruangbin, à l’instar autrefois du duo américain Thievery Corporation avec l’immense The Mirror Conspiracy, aient trouvé l’alchimie parfaite entre musique du monde et pop-rock moderne.