Foals - Everything Not Saved Will Be Lost Part 2

 

 

 

 

 

  

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Groupe anglais, actif depuis 2005, emmené par son leader et chanteur Yannis Philippakis, accompagné des musiciens Jack Bevan, Jimmy Smith et Edwin Congreave.

 

De quoi parle-t-on ? :

Le groupe change une nouvelle fois de direction, après la pop synthétique du premier volet, il revient au rock fiévreux de What Went Down.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Ensemble dynamique et nerveux qui incite aisément au mouvement.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Même dans une version plus rock, les Foals conservent cette propension pour l’art de la mélodie.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Le propos, plus rock, touchera principalement les nombreux fans du combo d’Oxford.  

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Le rock reprend le dessus dans une version plus monocorde, la compression est donc acceptable pour ce second volume.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter (8)

-          Il tourne en boucle sur ma platine

 

Comme promis au printemps, les Foals sortent aujourd’hui le second volet de leur diptyque Everything Not Saved Will Be Lost.

Après une première mouture aux atours synthétiques, le quatuor d’Oxford remet son bleu de chauffe et décide de déployer l’artillerie lourde. Red Desert, entrée en matière un peu lunaire, n’annonce pourtant pas immédiatement ce déchainement des éléments rock. Le rythme endiablé de l’addictif single The Runner et de l’explosif Wash Off fait déjà grimper en flèche la température. Adieu les boucles synthétiques, cette seconde partie fait la part belle aux instruments primaires du rock. Le furieux Black Bull détruit tout sur son passage dans la lourdeur du hard-rock. Pas de répit sur ce nouvel opus avec le glam-rock de Like Lightning. L’ensemble est joué sous haute intensité et se ponctue en beauté avec les dix minutes du lent et torride Neptune.

La seconde partie d’Everything Not Saved Will Be Lost ne déçoit donc pas l’auditeur. Part sombre du clair-obscur présenté sur ce double album, ce jumeau enflammé repositionne les Foals dans le peloton de tête du rock pur et dur.