Frère Animal - Second Tour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Collectif français s’articulant autour de Florent Marchet et de l’écrivain Arnaud Cathrine, accompagnés de Valérie Leulliot, par ailleurs chanteuse d’Autour De Lucie, et du comédien Nicolas Martel.

 

De quoi parle-t-on ? :

Dans le format pop qu’il utilise habituellement en solo, Florent Marchet met en musique cette petite comédie musicale.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Cette œuvre s’écoute comme on lit un livre, dans le calme le plus absolu.    

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Les mélodies sont d'une grande fluidité, mais elles ne sont là que pour desservir la profondeur des textes.  

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Vis Ma Vie, qui est un peu en dehors de l’histoire, devrait connaître un beau succès, la suite plus atypique satisfera au minimum les fans habituels de Florent Marchet.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Peu importe que cette œuvre soit compressée ou non, il est urgent de pouvoir l’écouter.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

 

Y-a-t’il un terme pour qualifier ce genre de prestation? Le génie, le chef-d’œuvre,… les mots ne sont pas assez forts pour exprimer le bonheur et le service que transmet le collectif Frère Animal.

Second Tour est une satire sociale qui explore sans ambages les travers de notre société. Tout y passe, la prison, les difficultés de réinsertion, le rejet, la tentation des idées extrémistes et la descente aux enfers… En ces temps troubles où la classe politique n’en finit plus de décevoir et où l’affreux bataille en permanence avec l’odieux, ce livre/album est un phare salutaire qui éclairera peut-être nos esprits à l’heure de choisir le nouveau guide de notre bel hexagone.      

On connaissait déjà le travail lumineux de Florent Marchet, auteur des immenses Rio Baril et Courchevel, mais son écriture à quatre mains avec Arnaud Cathrine, écrivain méconnu déjà co-auteur en 2008 du premier Frère Animal, transcende cette profession de foi contre la résignation et la manipulation des masses.

Valérie Leulliot est aussi de la partie, rouage essentiel du combo Autour De Lucie (à découvrir d’urgence pour ceux qui ne connaissent pas, notamment Faux Mouvement, l’un des albums les plus surprenants de l’histoire de la pop française…), elle appose sa voix suave sur le rôle de Julie, ex petite amie de Thibaut (Florent Marchet) et certainement l’être le plus sensé de ce tableau désenchanté.

Bernard Lavilliers vient aussi faire une petite pige sur Je Te Dois Tout, il endosse le costume du père de Thibaut et de Renaud (Arnaud Cathrine). Nicolas Martel complète le casting, il entre dans la peau de Benjamin, le judas de cette bande de potes qui se disloque et le responsable de l’antenne locale du parti extrémiste le Bloc national.

Dans toute histoire il y a un conteur qui positionne les personnages dans le temps et les différents lieux, François Morel est le speaker plein d’humour qui retrouve la causticité de la formidable famille Deschiens, il ne peut d’ailleurs s’empêcher de placer son fameux gibolin dans la recette d’un cocktail d’excitants détonnant et destructeur.  

Ce patchwork de chants mélancoliques et de dialogues désabusés est une tragédie musicale merveilleusement mise en musique par Florent Marchet. La pop guillerette et attachante du berruyer nuance subtilement ce climat pesant et délétère.

Second Tour est une œuvre de service public, un manifeste du parti des rêves, qu’il est indispensable d’écouter et de méditer...   

 

Frère Animal