The Kooks - Listen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Trio Anglais, actif depuis 2001, composé de Luke Pritchard, Hugh Harris et Pete Denton.

 

De quoi parle-t-on ? :

Britpop dynamique et mélodique, matinée d’une petite touche de Soul et intégrant parfois une chorale Gospel.  

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Ok, on ne va pas monopoliser le dancefloor avec cet opus, mais on ne peut s’empêcher de se trémousser dans tous les sens à l’écoute d’Around town, Forgive & forget, Westside ou Sweet emotion.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Les refrains de Westside ou d’Around town seront repris en chœur par les publics du monde entier.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Sans vendre leur âme au diable, les Kooks, avec Listen, vont certainement rallier de nombreux fans.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Musique richement instrumentée, mais qui reste très aérienne et très bien produite. Pas de problème pour le format compressé.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

Après un premier essai fantastique et très remarqué, on avait très vite abandonné les Kooks au bord du chemin, écoeurés par l’indigence des albums Konk et Junk of the heart. Inside in / Inside out était remisé, depuis belle lurette, dans la boite de nos meilleurs souvenirs sans grand espoir d’en ressortir un jour.

Mais ô miracle, tel un phénix renaissant de ses cendres, les Kooks reviennent frapper à notre porte avec des cadeaux plein les poches. Le groupe fait table rase de son passé récent en allégeant sa musique des boursouflures et de l’emphase qui l’avaient gangrené. La machine pop-rock se remet en marche, les mélodies tournent à nouveau au bon rythme, provoquant un émoi pour l’auditeur que l'on n'avait plus connu depuis leurs débuts. De plus, Listen évolue vers un Soul-rock, agrémenté de chœurs Gospel, qui leur fait effleurer parfois le génie du Little big man de Minneapolis, Prince.

Avec ce nouvel opus, les Kooks retrouvent ce petit grain de folie distrayant et séduisant qu’ils avaient malencontreusement égaré après la sortie d’Inside in / Inside out.