Daft punk - Random access memories

 

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Duo Français composé de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo.

 

De quoi parle-t-on ? :

Musique électronique dérivant maintenant vers un fourre-tout mélangeant pêle-mêle de la pop, du Funk version Prince (Lose yourself to dance), de la Flower pop 70’s (Touch), un hommage à Giorgio Moroder en empruntant son style et beaucoup de Soul music.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

On est à des années lumières de l’époque Discovery et, à part quelques remix surement à venir, ces chansons mid-tempos ne devraient pas faire le bonheur des Dance-floors.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Les mélodies sont très belles et les refrains très accrocheurs, on est certainement en présence d’un des grands succès populaires de l’année.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Get lucky et Lose yourself to dance sont les premiers singles d’un disque qui en comptera beaucoup.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Même si l’instrumentation s’est fortement enrichie, le style est toujours Electro et de surcroit, beaucoup plus posé qu’auparavant.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il tourne en  boucle sur ma platine

Je suis tombé, il y a peu, sur l’émission de MTV, le Clash, sensée opposer deux artistes du même style par clips interposés. Il s’agissait, ce jour là, de Daft punk et Justice et il était amusant, après l’écoute de cet opus, de constater combien il était désuet de comparer ces deux groupes tant la musique de Daft punk est maintenant aux antipodes de leurs premiers albums. Random access memories est l’enregistrement d’un groupe en pleine mutation capable d’écrire et d’interpréter, à grand renfort de guests stars, de très belles chansons pop et soul mais, malheureusement, sans vraiment en révolutionner le genre.

 deezer

 

http://www.deezer.com/album/6575789