Papas fritas - Buildings and grounds

 

 

 

 

 

De qui parle-t-on ? :

Trio Américain formé en 1992 et dissout en 2001, puis reformé en 2011 pour quelques concerts, intégrant une batteuse chanteuse Shivika Asthana accompagnée de Tony Goddess et Keith Gendel.

 

De quoi parle-t-on ? :

Pop-rock influencée par le Surf-rock 60’s des Beach boys et par le mouvement Post-punk du début des 80’s des Replacements.

 

Rythme :

-          Je me suis endormi dans mon fauteuil

-          Ne me perturbe pas quand je lis en même temps

-          Mes pieds se mettent à bouger

-          Je me lève et je fais la danse de l’épaule

-          Mes enfants sautent comme des cabris dans la pièce

Beaucoup de chansons lentes et mid-tempos plutôt faites pour l’écoute. Quelques titres, comme Vertical lives ou What am I supposed to do?, permettent quand même de dodeliner de la tête.

 

Accessibilité :

-          Après plusieurs écoutes je n’ai toujours pas saisi la mélodie

-          Plusieurs écoutes sont nécessaires avant d’apprécier la mélodie

-          Mélodie agréable mais sans aspérité

-          Les refrains entrent directement dans ma tête

-          Que des hits taillés pour les stades

Musique aux refrains très efficaces qui coule dans votre corps comme une injection intraveineuse.

 

Audience :

-          Musique que madame me demande de réécouter

-          Peut-être écouté en famille sans déranger madame

-          Madame s’en va quand je l’écoute

-          Tellement bizarre que je fais attention d’être seul pour l’écouter

-          Tellement bruyant que mes voisins ne me parlent plus

Style très mélodique et très accrocheur qui plait rapidement au plus grand nombre. Quelques morceaux ont d’ailleurs connus un succès d’estime en single.

 

Qualité audiophile :

-          J’ai l’impression que c’est mon voisin qui écoute l’album

-          Le format MP3 n’altérera pas trop l’écoute

-          S’écoute impérativement en format non compressé (CD ou autre)

Pop très légère et plutôt calme qui passe bien en MP3.

 

Conclusion :

-          Je l’ai écouté une fois mais c’est une fois de trop

-          Après plusieurs écoutes j’ai du mal à m’y faire

-          Je l’écoute facilement mais sans émotion

-          J’ai beaucoup de plaisir à l’écouter

-          Il a tourné en  boucle sur ma platine

Avec la création de ce blog, je ne pouvais oublier dans mes critiques le groupe qui a influencé, depuis plusieurs années déjà, mon identifiant internet. Ce groupe, dont la carrière a été assez fulgurante, a sorti trois albums dont aucun n'aura été un chef-d’œuvre, mais dont l’ensemble a eu une constance dans la qualité que peu d’autres groupes ont connu. Ce troisième et dernier opus a marqué l’apogée du style Papas fritas et a été aussi l’album le plus populaire du groupe. Une compilation sortie en 2003, Pop has freed us, résume bien la carrière de ces artistes trop vite disparus.

deezer

 

http://www.deezer.com/album/6489999